diabetegrandecause.org

Depuis l’année 2000, le taux ou la fréquence de prévalence du diabète n’a cessé de monter dans toute la France. Cela devient même plus accentué aussi vite que l’on pensait. La preuve, plus de 3,5 millions de personnes vivant en France sont victimes de cette maladie. Des statistiques qui selon les destinations ne devraient être atteintes que durant l’année 2016. Un constat qui témoigne ainsi de la véritable prolifération de cette maladie.

Les personnes atteintes de diabète en France

En 2015, la France comptait plus de 3,7 millions de personnes qui suivent des traitements médicaux pour le diabète. Cette pathologie touche ainsi environ 5 % de la population. Reste encore à dénombrer les cas de diabète non signalés pour cause d’ignorance ou de négligence. De plus, cette prévalence ne cesse d’augmenter d’année en année et en particulier chez les personnes âgées de plus de 80 ans, chez les jeunes filles et garçons de moins de 20 ans et également les hommes. Selon toujours les statistiques, environ 90 % des diabétiques sont atteints du diabète du type 2 ou de l’insulinorésistance. Les restes c’est-à-dire les 10 % sont victimes du diabète du type 1 ou diabète insulinodépendant.

Le taux de diabète chez les adultes

Le diabète touche en général 26 % des personnes de plus de 75 ans dans toute la France. Plus précisément, cette maladie touche à l’heure actuelle un adulte français sur quatre. Alors que les personnes âgées vont représenter un quart de la totalité des habitants du pays. Un fait inquiétant puisque le diabète ne cesse de prendre de l’ampleur aussi bien pour les personnes âgées que pour les jeunes et les hommes. Pour les adultes en particulier, l’effectif élevé de diabétiques s’explique en général par deux facteurs importants, à savoir l’augmentation de l’espérance de vie et la progression du taux de diabète. Cela dit, si l’âge moyen des personnes atteintes du diabète est de 65 ans, une personne diabétique sur quatre est âgée de plus de 75 ans.

Pour les hommes qui habitent dans les centres métropolitains les plus démunis, la prévalence du diabète s’avère être 1,3 fois plus élevée par rapport aux hommes résidant dans des communes ou villes plus favorisées.

Source : https://www.federationdesdiabetiques.org/information/diabete/chiffres-france